Mon rituel de fin de projet

Lorsque je travaille sur un projet où je dois créer l’identité visuelle et le site web cela prend du temps.
Tout est rythmé par étapes et chaque étape nourrit la suivante. C’est ce dont je vous parlais dans la série d’articles (Concrètement, c’est quoi une « communication digitale sereine » ?)

Ce travail nécessite des compétences techniques, de l’empathie mais aussi de la créativité.
Et moi, lorsque je fais appel à ma créativité je suis dans ma zone de génie.

Alors évidemment, lorsque je crée un logo ou un site c’est un peu comme si je le créais pour moi.
Mais c’est pour vous qu’il est créé !

Pour laisser ce projet prendre son indépendance, je me suis créée un rituel de fin de projet.

separateur

Garder une image de la « naissance »

La première étape de ce « rituel » est de faire une « photo » du site quelques jours après sa mise en ligne.
Je fais une série de captures d’écran des pages et même une video avec la navigation.

L’avantage c’est que j’aurai toujours sous la main des « modèles » que je pourrai réinterpréter à loisir.

Je crée aussi le brandboard qui reprend l’identité générale du site.
Le brandboard est un outil très efficace pour avoir en un coup d’œil l’ambiance de la communication.

Avec ces éléments, j’ai une vision très pragmatique du site.
Mais pour détacher les émotions qui lui sont associées j’ai besoin de Gribouilli Street.

Feuille separateur 2

Donner une forme et une vie au projet

La seconde étape de mon rituel c’est la création de la demoiselle.
J’adore dessiner des demoiselles de com. Ca me permet de lui donner vie, de l’imaginer en mouvement, de lui créer une histoire.

J’ai hésité (mais pas trop longtemps) à aller sur ce terrain car j’avais peur que mes clients et vous chez lecteur n’y voyez seulement qu’une illustration, un dessin de plus à mettre sur un portfolio.
Mais avec mon « déclic » sur l’alignement entre la com et Gribouilli Street  plus de doute, il s’agit de bien plus qu’un dessin.

En créant la demoiselle, je lui insuffle un peu de ma créativité.

Mademoiselle Coletteschauber.fr
separateur

Passer le flambeau

La dernière étape de mon rituel de fin de projet consiste à le laisser partir.
Il y a tout d’abord l’atelier que je fais avec mon client pour lui apprendre à être autonome.
Et il y a ensuite l’article de blog qui parle du projet et qui se termine avec la demoiselle.

Ainsi, une fois cette dernière étape réalisée, la nouvelle communication peut pleinement se développer.

Estellefloriot.com Arborescence
Identité et site web : Estelle Floriot – Simplifier
ColetteSchauber.fr
Identité et site web : Colette Schauber – Changer ensemble
Helene Jayet
Evolution : Hélène Jayet – Fleurs de Bach et EPRTH
Feuille separateur 2

Créer son rituel pour continuer l’esprit libre

Evidemment, il y a d’autres étapes dans un projet, des étapes avec moins d’empathie comme les devis, les factures, les documents livrables…

Pendant plusieurs années, ce sont ces documents qui rythmaient la vie d’un projet mais je restais accrochée à mes créations, car au-delà de la communication, il s’agit bien d’un acte de création.

Avec ce rituel, aligné avec ma casquette créative, j’ai franchi une étape. J’ai grandi.
En en parlant, ici dans cet article, c’est aussi une nouvelle étape.

Je vous montre combien mon travail est important, à quel point je m’y investis, mais aussi combien il est essentiel pour moi de garder un esprit neuf pour chaque nouvelle aventure.

Et si la prochaine aventure était la vôtre ?

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Vous pourriez aussi aimer...

Restons connecté : inscrivez-vous à la newsletter

Rituel fin projet

2 réflexions au sujet de “Mon rituel de fin de projet”

  1. J’ai beaucoup apprécié ton rituel de fin de projet. En tant que cliente, j’aime la demoiselle spécialement créée pour terminer en beauté notre collaboration pour l’évolution de mon site.
    Soit dit en passant, de nombreuses personnes qui me connaissent et ont parcouru mon nouveau site le trouve vraiment à mon image. C’est ton petit coup de génie créatif et empathique !
    Merci pour cette belle expérience.
    A bientôt

    Hélène

Laisser un commentaire