Bilan de l’année 2023 – Réflexions et philosophie

Le mois de décembre c’est pour moi le moment de faire le point sur l’année, de regarder dans le rétro
Le début de l’hiver est parfait pour ça non ?
Je te partage ici quelques réflexions sur la façon d’aborder les bilans de fin d’année et comment moi, avec une vision « slow », je les utilise.

Au sommaire

2 alternatives

2 grandes tendances

Ah les bilans de fin d’année (ou de début d’année, ça marche aussi) … toute une histoire !
En tout cas pour moi.
Ce bilan je le fais tout au long du mois de décembre.
J’ai 36 carnets et mon cerveau est en ébullition !

 Il y a 2 grandes tendances pour les bilans.

  • Pragmatique et mathématiques
  • Tendances et ressentis

🧐 Pragmatique et mathématiques…
C’est une approche avec les classiques « KPI », ces chiffres clés qui correspondent à des objectifs « SMART ».
Tout est carré, précis et mesuré… et tu peux de façon concrète dire « J’ai réussi » ou « je n’ai pas réussi ».
Tu as une liste de données à récupérer.
Tu peux faire des tableaux, des graphiques.
Analyser les chiffres, te fixer des objectifs, comparer…

C’est très efficace (un peu fastidieux peut-être), mais rassurant d’une certaine façon non ?

🥰 De l’autre côté, tendances et ressentis
Avec des questions plus ouvertes, façon journaling, qui n’ont pas vraiment de réponse figée.
Plus dans des concepts et des visions… tu ressens la réussite ou pas.

Tu peux même aller reposer ta vision, ton ikigai.
On peut aller très loin dans les réflexions… mais encore faut-il savoir quoi en faire après

Question

Comment je m’y prends ?

Pragmatique et mathématiques ou Tendances et ressentis ?

Perso, je suis très organisée et je trouve que la team « KPI » peut avoir quelque chose de rassurant… mais pas très slow en fait.
Je l’ai suivi pendant quelques années.
Poser des chiffres c’est clair, savoir ce qu’on en fait un peu moins non ?

Qui dit slow, dit « juste »… comment savoir qu’un nombre d’adonnés est juste ?
Une tendance, des commentaires (pas un nombre de commentaires !) ça c’est slow !

Au fils des années, et donc des bilans, j’ai décidé de ne garder que quelques chiffres (pour la beauté du geste !).
Et de me concentrer sur les tendances, les ressentis, les stratégies moyens / long terme.

Je te vois d’ici… toi ce que tu veux c’est des faits !
Quels chiffres je garde et pourquoi.
Quels questions je me pose etc…

Je te donnerai quelques réponses plus bas dans l’article… car ce qui est important ça n’est pas ce que j’utilise… mais comment je trouve ce qui ME correspond !

Trouver son « pourquoi » faire un bilan

Tout le monde va te dire que faire un bilan de son année, pour le perso mais encore plus pour le pro c’est TRES TRES important…

Mouais… pas forcément.
Et je t’entends : « Quoi comment ? mais tu es en train d’écrire un article dessus !! ? »

Il y a encore quelques semaines, j’étais persuadée que cette année je ne ferai pas de bilan…
Je me disais que 2023 avait été une année trop « moche » et que je n’avais pas envie de me replonger dedans…
Bad mood… pas de bilan ! Tu me suis ?

Et puis, j’ai ouvert tout grand mes yeux et mes oreilles.

J’ai lu et écouté des témoignages, des expériences.
J’ai papoté avec des amies et des collègues…

Et tout ça m’a remonté le moral et donné envie de transformer de « bahhh vivement que 2023 meurt… » en « mais en fait 2023 était rempli de pépites ».

Good mood… bilan !

Alors évidemment, quand on a une entreprise il faut suivre ses chiffres. Mais tu l’auras compris ça n’est pas de ce genre de bilan que je te parle.
Je te parle de ce qui va nourrir tes prochains mois, du terreau qui fera éclore tes projets en 2024.

Donc mon pourquoi à moi c’est : planter les graines d’une année foisonnante, fleurie et joyeuse.

En pratique ?

Perso, j’y reviens tout au long du mois de décembre…
Je sors mes 36750 sources, carnets, idées… et je laisse infuser.
Je reviens sur certaines questions plusieurs fois. Je pose des chiffres…

Une vraie immersion… en pointillée !

Ca fait 3 ans que je le fais de cette façon et ça me fait du bien de voir les choses sous différents angles.
C’est comme ça que je fonctionne…
Rien n’est jamais figé et avec un pas de côté on trouve souvent un autre chemin…

J’ai quelques blogs de référence qui m’inspirent pour les questions.
J’aime bien Pinterest pour ça.

Je connais quelques coachs qui sont très pertinent sur le sujet.
Et puis je vais rechercher ce que j’avais utilisé et écris les années précédentes.

J’aime bien ce travail d’exploration, c’est stimulant et créatif.
Cette année je suis très « journaling ». J’écris des pages et des pages (sur des beaux carnets avec des beaux crayons bien sûr ! c’est tellement agréable)

Parfois je fais du mind map et je vais jusqu’au plan cascade avec les actions

Parfois, comme ici, ce sont les articles de blog qui me démangent pour partager tout ça.

L’essentiel : prendre du plaisir, être créative et motivée pour insuffler de bonnes ondes à la nouvelle année.

carnet

Ce que tu attends

Oui comme je le disais plus haut, trêves de blabla, je suis sûre que tu attends des tips concret (c’est ce que je voudrais aussi !)

Où je trouve des questions

Les chiffres que j’analyse

  • CA
  • Dépenses
  • Nb clients
  • Nb propositions commerciales
  • Abonnés réseaux sociaux (facebook, insta, pinterest…)
  • Abonnés newsletter

Et c’est tout !

J’espère que cet article t’aura donné un autre éclairage sur les « bilans de l’année » et t’aura donné envie de te lancer dans cette aventure.

La slow communication ça te parle ?

Avec la newsletter, une fois par mois je m’invite dans ta boite aux lettres. 
On y parle slow en général, communication, inspiration, projet, création… 

En t’abonnant, je te propose de découvrir 2 ressources :
Fais-tu déjà de la slow communication sans le savoir ?
Qu’est-ce que le sprint et le marathon communication ?

Tu as des questions ?