Avoir une stratégie Pinterest

Premier article de cette nouvelle année 2020 !
J’en profite donc pour vous souhaiter une très belle nouvelle année et soyons fou, une très belle nouvelle décennie.

Janvier est en général le moment des bilans et des objectifs.
Personnellement, j’ai décalé cette période.
Je fonctionne par trimestre et maintenant par saison, c’est une question d’énergie.
J’ai donc fait un bilan dès début décembre et décliné un « plan cascade » de mes objectifs sur décembre, janvier et février.
Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire, je ferai un article dessus.

Mais quel rapport avec Pinterest me direz-vous ?

Pinterest est un des nombreux outils à notre disposition pour communiquer.
Bien utilisé il peut être très efficace. Mais comment bien l’utiliser ?
Tout dépend de vos objectifs !

separateur

Pinterest c’est quoi ?

Pinterest n’est pas tout à fait un réseau social, c’est finalement plus un moteur de recherche.
Créé en 2010, il permet d’échanger des photos, des visuels et de partager ses passions et centres d’intérêt avec des tableaux.

On épingle ce qui nous plait, ce qui nous inspire, mais aussi ce qu’on pourra regarder plus tard.
C’est un outil d’inspiration très intéressant mais depuis quelques temps il y a pas mal de changements.
Pinterest prend une tournure « pro » plus marquée, on y trouve maintenant des vidéos, des épingles sponsorisées et des statistiques plus complexes.

Pour faire court, Pinterest ça n’est plus forcément que pour le DIY !

Feuille separateur 2

Pinterest dans une stratégie de communication plus globale

Dans une stratégie de communication, il est intéressant d’utiliser plusieurs outils et médias.
Je vous parlerai dans d’autres articles de la façon dont moi je les utilise. Mais restons concentré aujourd’hui sur Pinterest.

Communication globale

Le public de Pinterest reste assez international, mais j’ai eu la surprise d’y découvrir une graphiste qui habite dans la ville à côté de chez moi !
Il n’est donc pas complètement exclu de l’utiliser même pour une activité locale…

Il semble que la majorité des utilisateurs soit toujours des utilisatrices, mais on voit de plus en plus de marques.

Les avantages de Pinterest ?

C’est fun, enfin moi je trouve ça très fun car on peut s’inspirer et garder ce qui nous plait pour y revenir, ce que je n’arrive pas à faire avec Insta !
Pas mal de médias ou de blogs utilisent Pinterest comme sources d’inspiration et en y mettant vos épingles vous pouvez vous faire remarquer et apparaitre dans un article inspirant… une jolie façon de communiquer et pourquoi pas de créer des partenariats.
Pinterest a eu très longue traine… c’est-à-dire ?
Qu’une épingle n’est jamais périmée, qu’elle peut toujours être vue et vous amener du trafic même plusieurs années après son ajout et ça c’est assez rare pour le signaler !

Les inconvénients de Pinterest ?

En ce moment, ça change beaucoup. Pas facile de s’y retrouver dans certaines nouvelles fonctionnalités.
Les statistiques ! Rien à faire, je n’arrive pas à savoir quelles sont les informations utiles et comment les utiliser…
Les notifications ! J’ai personnellement l’impression d’avoir constamment des notifications… mais je suppose qu’en cherchant bien on peut en limiter le nombre. Car finalement, ces notifications sont-elles vraiment utiles ?

separateur

Pinterest et moi

Je vous ai donné quelques grandes lignes sur Pinterest, mais je ne suis pas une grande spécialiste.
Je pense que le plus parlant reste donc le cas concret… et soyons franc c’est ce que je connais le mieux !

Depuis quand je suis sur Pinterest ?

Aucun souvenir… plusieurs années.
D’abord à titre perso, puis avec des épingles de Gribouilli Street et enfin avec des épingles du blog de communication…
Mon pinterest c’est ici
En tous cas il fait partie de ma routine quotidienne depuis longtemps.

Pinterest quand et pourquoi ?

J’ai 2 petites routines qui utilisent Pinterest.
La première qui est la routine « Check mail réseau » du matin : une petite demie heure où je passe toutes les sources extérieures d’infos en revue.
Je vais sur Pinterest et j’épingle 5 images minimum. C’est à la fois peu et beaucoup car c’est tous les jours !
La seconde routine c’est celle de mes articles de blog.
Lorsque je publie un article je le diffuse, notamment sur Pinterest, de 1 à 5 épingles suivant le l’article.
Puis régulièrement je viens voir les statistiques de ces épingles.

Mes tableaux

Aujourd’hui j’ai un compte Pinterest attaché à Gribouilli Street et j’y mets aussi mes articles de com.
Mais je l’utilise plus franchement dans ma « stratégie de com » Gribouilli Street.
Pour la partie « com » je suis encore en période d’observation.
J’ai 48 tableaux, presque qu’autant de privés que de publics.
On y trouve des illustrations ou des photos de chat, mais surtout un tableau pour chaque mois de l’année où je mixe mes réalisations et celles d’autres utilisateurs.
C’est pour moi à la fois une vitrine et un outil de veille.
Dans les tableaux privés, j’ai beaucoup de « brandboard » qui me servent pour mes projets clients.
J’utilise assez naturellement ce fonctionnement de tableau, autant sur le plan perso que pro.

J’ai aujourd’hui plus de 4100 épingles (toutes choisies avec Amour !)

Feuille separateur 2

Communauté

Depuis plusieurs mois (voir années !) j’essaye de trouver un sens aux chiffres sur Pinterest.
Un des seuls qui semble stable et avoir un peu de sens c’est le nombre d’abonnés.
En janvier 2019, j’avais 179 abonnés.
En janvier 2020 : 828 !
Pourquoi une telle différence ?
Parce que j’ai pris le temps de voir ce qui fonctionnait et que j’ai adapté mon contenu !

Adaptation, évolution, stratégie…

C’est vraiment là qu’on voit tout l’intérêt de Pinterest dans une stratégie de communication globale car vous vous en doutez, avec une augmentation de mes abonnés j’ai aussi vu une augmentation du trafic sur mon site car mes épingles sont presque toujours associées à mes articles.

Ce qui fonctionne avec mes abonnés ?
Loin devant : les citations illustrées !
Ces citations illustrées je les crées et diffuse sur Facebook depuis plusieurs mois.
Elles ne touchaient finalement que mon réseau proche.

Des épingles adaptées

En les « pintant », j’ai vu qu’elles avaient un vrai succès, qu’elles m’apportaient des abonnés et du trafic.
Je crée donc maintenant toujours la citation sur facebook et sur Pinterest.
J’ai aussi fait des articles sur mon blog qui les regroupent ainsi qu’un calendrier.
Grace à Pinterest, j’ai vu que ces citations pouvaient devenir un de mes « produits ».
Elles me permettent de mettre en avant les illustrations et de faire connaitre mon approche « Slow communication » à un public plus large. Pas mal non ?

Le second type d’épingle qui a du succès ?
Les calendriers doodle.

J’épingle ces calendriers depuis pas mal de temps, mais au début ils étaient en noir & blanc.
J’ai vu un vrai boost de trafic lorsque je les ai faits en couleurs et que je les ai associés à mes tableaux par mois.
Une fois encore Pinterest m’a conforté dans ce que mon public aime, et m’a permis de m’adapter.
Pour 2020, j’ai un projet pour Gribouilli Street et Pinterest sera un des éléments essentiels de ma communication sans aucun doute car je sais que mon public s’y trouve.

separateur

En conclusion

J’espère que cet article vous permet d’y voir un peu plus clair sur ce que Pinterest peut concrètement apporter à votre activité.
C’est un outil qui est vraiment en phase avec la notion de slow communication.
Pas la peine de courir, il faut laisser faire le temps, observer, adapter, s’inspirer…

Et vous ? Prêt à investir Pinterest ?
Ou vous êtes plutôt Instagram ?
Je vous en parlerai dans un prochain article… stratégie Instagram ?

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire