C’est quoi le « slow » ?

Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est que la notion de « slow communication » ne vous laisse pas indifférent.
J’ai déjà eu l’occasion de parler de ma vision de la slow communication dans des articles précédents, aujourd’hui j’ai envie d’élargir un peu le propos et de parler de la notion de « slow ».

Separateur

Juste « slow »

Si on se contente de traduire précisément le mot, bien sûr cela donne « lent ».
Mais ça n’est pas ça. C’est « plus que ça » et c’est quelque chose de « tout à fait différent » à la fois.

Comment et pourquoi je suis en phase avec ce mot « slow », dans mon travail mais aussi au quotidien ?

La notion de « slow communication » est arrivée naturellement.
C’est une transformation de la vision « communication digitale sereine » que j’avais mis en pratique il y a quelques années.
Je n’étais pas particulièrement adepte des mouvements slow.
Je n’avais pas vraiment besoin de ralentir.

Mais depuis que je suis à mon compte, j’ai cherché un équilibre entre le pro et le perso, entre mon talent et ce que je propose, entre nom temps créatif et mon temps productif…

Le mot clé chez moi c’est « équilibre ».
Mais équilibre ça n’est pas slow me direz-vous !

Et bien d’une certaine façon si.

Etre « Slow », faire « Slow », c’est accorder de l’importance à ce qui est « juste ».
Le juste temps, la juste quantité, la juste énergie
Et cette notion de justesse est différente pour chacun, à chaque instant.
C’est donc une question d’équilibre.

Pas après pas, dans mon travail comme dans ma vie perso, j’aspire à cet équilibre.

Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement lent

Au contraire, je suis même « un peu speed » parfois.
Quand j’ai quelque chose en tête, « il faut » que je le règle.
Quand j’ai un travail à faire, « il faut » qu’il soit vite fait bien fait.

Je crois que nous sommes tous un peu comme ça. C’est l’ambiance générale. On gratifie l’instantané, on provoque l’urgence.
Et il est difficile de s’en détacher complètement.
Alors je trouve mon équilibre.

Pour ce qui est urgent : je planifie
Pour ce qui me tient à cœur : je me libère du temps

Et ainsi, je reprends un peu le « contrôle » de mon rythme.

Separateur

Temps infini et temps fini

Ce qui définit le plus la notion de « slow » pour moi, ce sont les cycles et notamment les cycles des saisons.
Avec les saisons nous avons à la fois un temps fini, une saison après l’autre, et un temps infini, année après année les saisons reviennent.

Ces cycles permettent d’être tout à la fois en mouvement rapide et en mouvement lent.
C’est un peu compliqué à expliquer, mais ça me rassure énormément.
Et cette notion de « slow » était pour moi la « simplification » parfaite de ces idées.

C’est aussi pour cette raison que j’ai créé l’Expérience 4 saisons.

Separateur

Mais alors « Slow » c’est quoi ?

Quand j’ai commencé à parler de slow communication j’ai vu que cette notion n’était pas évidente pour tout le monde.

Il y a ceux pour qui ces mots ont tout de suite du sens, mais un sens qui n’est pas forcément tout à fait le même que moi.

Et puis il y a ceux pour qui ça ne veut rien dire.

Afin de pouvoir me faire comprendre j’ai :

  • Parlé de la métaphore de la barque et des rames
  • Cherché à en savoir plus sur les différents mouvements « slow » qui existent : slow food, slow fashion, slow entreprenariat…
  • Et puis je suis même allée chercher du côté des philosophes (Spinoza, Epicure…) et des pensées orientales

Le « slow » peut se retrouver dans de nombreuses idées :

  • Le hygge ou le lagom
  • le minimaliste
  • les notions de durable
  • L’authenticité ou l’intention
  • L’équilibre

Le fil conducteur pour moi c’est la « justesse » et c’est une notion unique à chacun.
On peut surement définir le « slow », le faire rentrer dans une case. Mais pour moi c’est un art de vivre qui évolue au fil des jours, de notre vie, de nos expériences… Le « slow » est une évidence, une forme de sagesse peut être.

Separateur

Mais alors comment faire pour commencer à être et à faire plus « slow » ?

Désactivez le pilote automatique, même seulement un peu.
Reprenez votre pouvoir sur vos choix, sur votre temps.
Mettez une intention dans ce que vous dites, vous faites, vous êtes… de plus en plus souvent.
Et, pas à pas, vous pourrez retrouver votre rythme, celui qui fait que vous êtes slow.

Separateur

En conclusion

J’espère que ces quelques lignes vous auront éclairés sur la notion de « slow ».
C’est peut-être quelque chose que vous faites déjà et que vous appelez autrement.
C’est peut-être quelque chose auquel vous aspirez.
Ensemble, remettons de la « justesse » dans notre quotidien, créons un monde plus « slow ».

Envie d'en découvrir plus sur la slow communication ?

En vous inscrivant à la newsletter vous pourrez télécharger le « guide »  slow communication qui vous permettra de voir concrètement quelles sont les différences entre la communication classique et la slow communication !

Guide Slow Com

Laisser un commentaire