Avoir une stratégie Pinterest… 6 mois plus tard

Au début de cette année 2020, j’ai écrit un article sur Pinterest où je me posais la question : « Pinterest est-il compatible avec la slow communication ? »

L’occasion pour moi de faire un état des lieux et de définir ma « stratégie » des mois suivants.

Aujourd’hui, je vous propose de faire un nouveau point après 6 mois.

Feuille separateur 2

Ce que j’ai mis en place

Convaincue que Pinterest était l’outil idéal pour moi, j’ai décidé de lui accorder plus de temps et d’énergie.
J’ai commencé par lui accorder 1h par semaine supplémentaire :

  • Je faisais de la veille en regardant les comptes d’autres communicants et illustrateurs
  • Je regardais de plus près mes propres tableaux
  • Je testais différents formats d’épingles…

J’ai également fait un coaching avec Cécilia de Digitoucan, pour mieux comprendre les possibilités pour les boutiques Gribouilli Street (redbubble et Etsy) et pour la diffusion de mes articles de blog.

J’ai créé quelques nouveaux tableaux et fait des couvertures typées « Communication » ou « Gribouilli Street » en fonction des sujets.

Mes tableaux sur Pinterest
separateur

Ce qu’il en est sorti…

En janvier j’avais 4100 épingles, 48 tableaux et 828 abonnés.
En juin j’ai 5331 épingles, 58 tableaux et 1308 abonnés

Le nombre d’abonnés a fait un petit bond, mais d’après ma « coach » Cécilia, ça n’est pas un indicateur très intéressant.

Ce qu’il faut regarder de plus près ce sont les statistiques de Googles Analytics.
Comme je vous en parlais dans l’article sur le changement de Gribouilli Street et ses conséquences, sur ce blog, il n’y a que peu d’évolution, mais certainement comme un « parachute » qui s’est déplié pour éviter une trop grande baisse de trafic.

Sur ce site, celui de communication, l’évolution est nette. Aujourd’hui Pinterest est mon principal canal de trafic, devant Google !
Ce qui je l’avoue m’étonne toujours un peu. Je pense que c’est l’effet « citation ».

Ce qui est amusant aussi, c’est que lors d’un atelier (qui n’a rien à voir avec Pinterest) j’ai rencontré une personne que je ne connaissais pas avant et qui a été surprise lorsque j’ai dit que j’avais créé Gribouilli Street.
Elle venait quelques heures plus tôt de s’abonner à mes tableaux !
Le monde est petit non ?

En conclusion de cette partie : Pinterest est un outil de communication vraiment intéressant mais…

Feuille separateur 2

Comment Pinterest a changé ?

Mais Pinterest change et plutôt rapidement.
C’est ce qui m’a poussé à écrire cet article aujourd’hui.

J’aime bien laisser le temps aux choses de se mettre en place et un « bilan » aurait été intéressant en septembre ou même en janvier prochain.
Mais j’ai remarqué quelques changements qui me font douter de ma « stratégie » et de la pertinence « Slow communication » de Pinterest.

2 points en particulier :

  • Il y a de plus en plus de marques et de publicité.
    Exit le DIY sympa fait dans le salon. Bienvenue le tuto design pour vendre les produits…
  • Des épingles qui n’ont plus leur adresse d’origine… mais celle d’un site de vente en ligne ou mieux, celle d’un site pour rencontre entre adultes…

Bref, fini la petite bulle créative et inspirante, nous voici de plein pied dans le monde du business.
C’est la rançon du succès ?

A côté de ça, il y a d’autres fonctionnalités, comme l’onglet « aujourd’hui » qui met en avant des épingles dans l’air du temps, la gestion des commentaires, le lien avec des boutiques en ligne, la sponsorisation ou le boom des vidéos.

separateur

Mon avis, aujourd’hui

Alors oui, Pinterest pour le « business » a l’air d’être efficace.
Mais non, moi je ne vais pas sur Pinterest pour faire du business… même si j’en suis consciente c’est sûrement la seule façon pour moi de faire décoller mes boutiques !

Alors je suis mitigée.

Des épingles, des épingles…

Avec Cécilia, j’ai appris plein de choses très pertinentes, mais certaines commencent à me poser des problèmes.

Par exemple, aujourd’hui il faut épingler beaucoup, souvent, de bonne qualité (des images assez lourdes) et même des vidéos c’est mieux…
Alors là,  je vois défiler dans ma tête les Mo et les Mo… Pas très écologique tout ça, non ?
Il y a quelques années, les épingles avaient une durée de vie assez longue alors pourquoi pas quelques épingles un peu lourdes ?
Mais aujourd’hui, même avec 2-3 épingles par jour (et c’est très peu si on veut « cartonner »), à 200 Mo chacune, pour 1 personne… on arrive très vite à des poids astronomiques.

Sur ce sujet, je ne suis évidemment pas très légitime, mais au moins je m’interroge, c’est un début.
Ce sera sûrement un sujet à creuser dans les mois à venir.
N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires.

Elle est belle mon épingle, elle est belle…

Avec amour, je crée des épingles avec un beau contenu pour faire plaisir, pour apporter un peu de créativité, pour partager…
Mais attention, j’ai intérêt à : faire apparaitre mon nom ou mon logo, faire un lien vers mon site et même ajouter mon nom dans les commentaires sinon… ma jolie épingle sert de faire-valoir à des sites web sans scrupule !

J’avais remarqué cette tendance depuis quelques temps.
Je trouve une belle illustration mais elle n’est pas signée.
Je clique sur le lien pour découvrir l’artiste et je tombe sur un site de rendez-vous avec une belle pop-up me demandant si j’ai plus de 18 ans.

J’en découvre une, puis deux, puis une épingle à moi !!!!

Quoi ? Comment !!?
Mais je ne suis pas d’accord !

Mon épingle utilisée par un autre site

Alors je signale (tant bien que mal) cette épingle à Pinterest dans l’espoir qu’elle va disparaitre.
Cette épingle « volée » pose deux problèmes :

  • Elle amène des visiteurs vers un site qui n’a rien à voir avec moi et que je ne valide pas du tout
  • Elle prend du trafic potentiel vers mon site

Que ce soit dans une optique éthique ou communication c’est NON !

separateur

Et maintenant ? Je fais quoi ?

Avec ce bilan je suis mitigée, tiraillée entre la Communication marketing et des valeurs plus éthiques.
Signe qu’aujourd’hui, Pinterest n’est plus très « Slow communication ».

Mais comment faire pour continuer à l’utiliser ?

Voilà les pistes que je compte explorer dans les prochains mois :

  • Fini les épingles à contenu (la citation en entier, les illustrations des demoiselles…)
  • Des photos de mise en situation avec charte, logo, nom… bref clairement identifiables
  • Toujours un lien vers un de mes sites
  • Autant d’épingles que JE VEUX, que je trouve pertinentes et utiles et tant pis si ça n’est « pas assez ».
  • Parler de mes doutes, comme avec cet article pour ne pas avoir l’impression de « subir » les choix stratégiques des grands réseaux sociaux

J’espère que cet article vous aura plus.
Une fois encore, pas de solution magique mais des réflexions, des essais sur la communication d’aujourd’hui et ce que nous pouvons faire « ensemble ».

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Vous pourriez aussi aimer...

Restons connecté : inscrivez-vous à la newsletter

Strategie Pinterest

Laisser un commentaire