Comment trouver votre « baseline » idéale ?

La « baseline » qu’est-ce que c’est ?
Pour moi, ce sont les quelques mots qui vont venir « soutenir » le nom de votre entreprise, son logo.

La différence entre slogan et baseline ?
Le slogan c’est la petite phrase marketing, l’accroche commerciale.
La baseline c’est un peu la signature de votre entreprise. Elle apporte un plus informatif.

On a tous en tête les slogans de quelques marques. C’est le petit plus qui va faire la différence.
Mais votre aussi entreprise mérite sa baseline !

Tout ça est bien joli, mais comment s’y prendre ?
Tout d’abord, ne pas se stresser !
C’est un plus non négligeable mais ce n’est pas votre baseline qui va faire marcher votre activité.
Vous AVEZ le droit de vous tromper (un peu 😉 ).

Voyons ensemble les grandes lignes qu’il faut prendre en compte pour imaginer votre baseline idéale.

Separateur

3 grands axes

A qui vous adressez-vous ?

Pour qu’une baseline soit efficace il faut bien évidemment qu’il parle à votre cible, votre « persona ».
La première chose à se demander est donc qui est votre cible ?

Définissez bien vos clients :

  • Avec qui voulez-vous travailler ?
  • Qu’aiment-ils
  • Quels sont leurs besoins en général ?

Faites le portrait le plus détaillé possible, allez jusqu’à imaginer des personnes réelles.
Votre message sera d’autant plus efficace qu’il sera authentique et réaliste.

C’est le travail des « persona ».
Votre « baseline » doit tout de suite donner un message clair à cette personne en particulier.

A quel « problème » apportez-vous une réponse ?

Le mot problème est à prendre au sens large.
Il peut signifier :

  • la vocation de votre entreprise
  • le bénéfice client
  • la spécificité par rapport à la concurrence
  • des solutions précises

En identifiant clairement vos propositions, votre activité, vous êtes plus sûr d’avoir une audience pertinente.

Cette notion de « problème » correspond à ce que vous proposez.
Plus votre offre est claire, plus il sera facile de la résumée en quelques mots pertinents

Votre touche perso ?

Pas toujours facile de trouver une baseline qui n’a pas déjà été utilisée.
Mais pas de panique, cette « signature » ne sera pas seule, elle existe pour soutenir votre nom, votre logo, votre univers visuel.
Alors si vous n’êtes pas inspiré, faites simple…
« la simplicité est la sophistication suprême » Léonard de Vinci

Vous pouvez aussi regarder ce qu’on choisit vos concurrents, vos partenaires.
En quoi leur « baseline » vous parle ?

Qu’avez-vous de différent ?
Avez-vous une valeur forte qui mérite d’être mise en avant ?
Y a-t-il un terme particulièrement fort que vos clients cibles vont tout de suite comprendre ?
Qu’est-ce qui définit votre identité de marque ?

Separateur

Pourquoi avoir une baseline ?

Je vais prendre un exemple au hasard… Magali Tuffier Slow communication
Enfin pas tout à fait… car je ne suis pas arrivée directement à ce simple mot.

Dès le début de mon activité, j’ai ressenti le besoin d’ajouter quelque chose derrière le nom de mon entreprise.
Normal, il s’agit de mon propre nom.

Ma première baseline était très « pratique » : Magali Tuffier – Webdesign
Cela me permettait de cibler mais restait très axé sur le « service ».
A cette époque, ma posture était plutôt celle d’une freelance :  je réalisais des projets définis par mes clients.

Ma seconde baseline
Mon activité et ma posture ont évoluées.
Cette fois j’ai décidé de donner plus de corps à cette baseline.

Elle est devenue : Magali Tuffier – Communication digitale sereine.

Cette baseline apporte un message clair sur mon activité : communication.
J’y ai ajouté « digitale » afin de préciser un domaine en particulier.

Mon offre s’adresse donc aux personnes souhaitant développer leur communication en général et sur le net en particulier.

Le terme « Sereine » est à la fois ma touche perso mais aussi la « vocation » de mon activité.

Lorsque que j’ai regardé la concurrence et les retours que certaines personnes m’avaient fait de leur expérience, j’ai ressenti une sorte de « stress », presque d’angoisse par rapport à la communication sur le net :

  • Combien ça va me coûter ?
  • Techniquement ! Je ne sais pas faire ? Je ne comprends pas.
  • Est-ce le bon message ?
  • Et le référencement ?
  • Le look de mon site ne me correspond pas

Apporter de l’écoute, de l’accompagnement, du conseil était pour moi la priorité de mon activité.

Mais pourquoi le mot « sereine » ?
Je l’avoue, c’est grâce à un de mes clients (eclosys pour ne pas le citer !) qui a utilisé dans sa communication la notion de « rester serein » et de « producteur de sérénité ».
C’est un terme qui m’a profondément parlé.
Ce n’est pas juste un mot « à la mode », mais réellement une façon de ressentir les choses, ma touche perso que je travaille chaque jour.

Comment suis-je arrivée à cette baseline ?
J’essaye de laisser la place à l’intuition et à la créativité.
Je me suis donc imprégnée pendant quelques temps de ce qui se faisait.
Me posant les questions que je vous ai précédemment listées, essayant d’identifier ce qui me correspondait, ce qui faisait écho en moi et surtout en me laissant l’espace mental pour y réfléchir posément.
Cette « signature » est venue naturellement et a pleinement participé à ma vision de mes offres.

Et enfin…
Magali Tuffier – Slow communication

En simplifiant encore ma baseline, je l’ai intégrée plus surement à mon univers de marque.
Slow communication est plus qu’un mot, c’est une façon de faire, un état d’esprit.
C’est aussi un « mot clé » fort que mes clients cibles comprennent facilement.

Voyez, la baseline est le reflet des changements de mon activité.
Même si mon logo et le nom de mon entreprise restent les mêmes, cette phrase signature amène les changements.

Pas besoin donc de trouver La baseline idéale du premier coup.
Elle n’est pas gravée dans le marbre.
Elle va vous permettre d’enclencher des conversations, susciter ces questions…
Et vous la transformerez si le besoin s’en fait sentir.

J’ai utilisé la baseline comme un tremplin pour tester un positionnement.
C’est également ce que font les clients.
Parfois on tombe juste et la baseline reste la bonne, parfois même elle disparait complètement quand elle n’est plus utile.

Separateur

Les qualités une bonne baseline.

En quelques mots, les qualités d’une baseline sont :

  • Avoir un message qui dure dans le temps pour donner confiance et rassurer
  • Etre spécifique pour affirmer sa personnalité, son unicité
  • Etre engageante pour affirmer ses valeurs.

Besoin de travailler votre communication ?
Découvrez le programme en ligne « Naturelle – Les bases de la slow communication »

Récap bonne baseline

Envie d'en découvrir plus sur la slow communication ?

En vous inscrivant à la newsletter vous pourrez télécharger le « guide »  slow communication qui vous permettra de voir concrètement quelles sont les différences entre la communication classique et la slow communication !

Guide Slow Com

Laisser un commentaire