Pourquoi proposer des ateliers ?

En cette rentrée 2019, j’ai planifié plusieurs ateliers et programmes.
Cela fait un petit moment que je suis à mon compte et c’est la première fois que je décide de partager mon expérience et mes connaissances sur ce type de format.
Je voulais vous parler aujourd’hui de ce qui m’a convaincue de créer ces ateliers et d’en faire un vrai levier pour le développement de mon activité.

Feuille separateur 2

En accord avec ma philosophie

L’offre d’ateliers et de formations est assez variée et vaste. C’est pourquoi jusqu’à présent je n’avais pas spécialement ressenti le besoin d’en proposer.
En général, quand le besoin se faisait ressentir sur un sujet en particulier je dirigeais mes clients ou mes contacts vers d’autres professionnels.

Qu’est-ce qui a changé ?
J’ai finalement trouvé une façon de faire qui corresponds à ma vision « slow communication ».

Après avoir repensé, cette notion de slow com, d’entrepreneur soleil et m’être vraiment demandée « c’est quoi la communication digitale sereine », j’ai réalisé que le fil conducteur était de prendre le temps d’intégrer les notions, de prendre du recul et de s’investir.

Je ne propose donc pas ou peu d’atelier indépendant, sur une seule séance. J’ai décidé de mettre en place des « programmes » en présentiel, avec un groupe de personnes fixe de 3, 4 ou 5 ateliers.

Plutôt que de faire un cours « théorique » ou de ne faire que la pratique, je tiens à trouver un équilibre entre les participants, le groupe et moi.

separateur

Merci au programme « blog »

C’est grâce à mon programme « blog », que j’ai pu voir l’intérêt d’un tel fonctionnement.
Ce programme, c’était un « pari » : proposer 4 ateliers, sur un an, un tous les trimestres, cela pouvait paraitre très long et peu efficace, mais bien au contraire.
Ayant 2 blogs, en plus de mon activité, je savais parfaitement que le temps dédié au blog est réparti et qu’il parfois assez faible.
Proposer les ateliers sur une semaine, ou même sur un mois était, j’en étais sûr, voué à l’échec.

Bien sûr quand on a très envie d’apprendre et de mettre en pratique, on veut que ça aille vite (c’est un peu le grand mal de notre époque) mais un blog, se développe dans le temps.
Il faut être persévérant. Ecrire, tester, faire de la veille… Et pour faire un blog utile et authentique, il faut en plus se poser de vraies questions de sens et de pourquoi.

Vu sous cet angle, 3 mois entre chaque atelier, ça n’est pas si long.
Bien sûr, je reste en contact avec le groupe. Nous partageons notre découverte, nos articles.
Les participants sont engagés, mais avec plaisir et non avec obligation.

Feuille separateur 2

Organisation digitale sereine

Le second point qui m’a fait voir les ateliers d’un œil nouveau, c’est le réseau.
Depuis quelque temps, je suis « actrice » d’un réseau qui se nomme Echo 6  Thèmes.
C’est aussi un lieu et ce réseau se veut participatif.
C’est donc assez naturel de profiter des salles disponibles pour mettre en avant ses prestations.
Mais je dois vous avouer que ça n’était pas suffisant pour me faire sauter le pas.

C’est Ellen (développeuse en stratégie commerciale) qui m’a montré comment utiliser des ateliers dans une stratégie commerciale.
Elle m’a même aiguillée vers une logique plus globale,  « l’organisation digitale sereine », me permettant d’imaginer des ateliers indépendants les uns des autres mais avec un fil conducteur global.

C’est ainsi que j’ai commencé à imaginer des formules avec des thématiques ayant pour finalité « l’organisation digitale » : un atelier planning de publication, un atelier flat lay… mais aussi la newsletter et pourquoi pas « créer son plan de com »…

Les possibilités sont nombreuses, mais je peux aborder ces ateliers comme un « programme à la carte » et surtout mettre en avant ma « philosophie ».
Car voilà un point important de mon développement commercial : faire en sorte que mes clients « idéaux » puissent me rencontrer facilement et entrer dans mon univers de façon très pragmatique.
Avec un atelier nous sommes dans du concret. A moi de le conduire pour y insuffler ma philosophie.

separateur

De l’atelier au programme

Vous l’aurez compris, j’aime comprendre le « pourquoi » de ce que j’apprends ou de ce que je mets en place.
Dans la communication et dans le milieu du web, il y a des « tendances »,  des « gadgets à la modes », des grandes stratégies « qui marchent »… et concrètement lorsqu’on est un solo-preneur il y a de quoi se perdre.
On se met alors à courir après les formations pour ‘maitriser » tous les outils indispensables… et il y a de quoi devenir fou !

Mon avis : d’abord se demander « pourquoi » avant « comment ».

C’est pourquoi, j’ai décidé d’utiliser ce que j’ai mis en place pour le programme « blog » dans d’autres thématiques.

Par exemple la newsletter.
C’est une série de 3 ateliers, avec un 1er atelier qui prend le temps de définir son « pourquoi ».
Ce que je souhaite, c’est que les participants ne voient pas la newsletter comme un énième outil de communication, mais comme une pièce de puzzle dans une « stratégie » globale cohérente et alignée avec l’image de leur entreprise.

C’est donc un vrai parti pris : Non pas 1 atelier, mais 3 avec du temps de travail personnel entre chaque.
Prenons le temps, mettons en pratique la « slow communication ».

Feuille separateur 2

Des partenaires pour une proposition au top

Je pourrais proposer ces ateliers seule, mais il est beaucoup plus enthousiasmant de créer un projet à plusieurs !

J’ai la chance d’avoir aujourd’hui autour de moi un réseau de professionnels bienveillants et dynamiques.
Et je suis curieuse…

C’est donc assez naturellement que je suis allée vers les personnes de mon réseau qui étaient des expertes complémentaires à ce que je propose.
Ainsi est né l’atelier « Flay lay » avec Carole Litot la photographe, le programme « Organisons-nous » avec Armelle Gougnaud-Delaunay la « home organiser » et Monik Bonnin la communicante pour le programme « newsletter ».

Car comme je le rappelle souvent : « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

separateur

Ce qu’apporte ces ateliers

Ce qu’ils m’apportent :

  • Exprimer pleinement ma vision de la communication digitale sereine
  • Me faire connaître
  • Me rendre accessible
  • Montrer mon expertise
  • Faire des rencontres et du réseau
  • Créer des opportunités
  • Gagner de la visibilité avec mon actualité

Ce qu’ils apportent aux participants :

  • Un travail sur le « pourquoi » de leurs outils
  • Du réseau et de l’échange avec les autres membres du groupe
  • Apprendre et mettre en pratique
  • Avoir un nouveau regard sur un outil
Feuille separateur 2

En conclusion

Vous l’aurez compris, ces ateliers ont un vrai sens et un vrai « pourquoi » dans le développement de mon activité et dans ma communication

Les prochains ateliers ?
Tout le détail sur la page ateliers

Organisons-nous avec Armelle Gougnaud-Delaunay
Démarrage le vendredi 8 novembre 2019 à 10h

Je crée La newsletter idéale pour mon activité avec Emkom
Démarrage le Lundi 18 novembre 2019

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire