Quel contenu pour mon site web ?

Quel contenu pour mon site web ?

Cet article fait suite à la présentation faite avec mon collègue Cyrille Sanson (www.100son.net) pour le Meetup WordPress Toulouse, le 3 mai 2018 chez HarryCow.

Nous allons voir comment travailler le contenu de son site web afin qu’il devienne un vrai outil utile et vivant.

Itinéraire d’un contenu pertinent

Itinéraire d’un contenu pertinent

Votre site web est comme nous… il vit, il évolue dans le temps.
Nous avons donc décidé de découper la création de contenu en 3 temps forts :

  • Avant : présenter l’essentiel
  • Pendant : se démarquer
  • Après : faire vivre le site

Avant : présenter l’essentiel

Avoir un bon contenu se pense en amont.
Pour faire simple, voici ce qu’il vous faut à minima :

  • 2 grandes informations : « ce que vous proposez » et « qui êtes-vous ».
  • 2 pages tout aussi importantes : le contact et les mentions légales.

Quoi ? Mon positionnement !

Aujourd’hui, nous sommes noyés sous un flot important d’informations.
Comment réussir à vous faire entendre ?

Et bien en parlant aux bonnes personnes et dans la bonne langue !

Il est donc important de bien définir sa « cible ».
À qui s’adresse mon contenu ? Quel est mon public cible ?
Travaillez avec des « personae ». Imaginez de vraies personnes.

Il vous faut ensuite montrer une offre claire et pertinente pour ce public.
Mettez-vous à la place de votre cible, donnez-lui confiance, donnez-lui envie de faire l’action suivante.

Dans votre contenu, ne donnez ni pas assez, ni trop d’informations.

Qui suis-je ?

Je suis(pas cher, pro sympa...)

La seconde grande rubrique importante de votre site web est « qui vous êtes ».
Personnellement je trouve qu’il n’y a rien de plus agaçant que de ne pas savoir à qui on a affaire.

On aime les histoires, les émotions.
La page « qui suis-je » dois vous permettre de briser la glace, d’engager la relation de confiance avec votre visiteur, de rassurer le prospect potentiel.

Comment s’y prendre ?
Et si vous veniez lire (ou relire) l’article Une bonne page « Qui suis-je ? »

Contact !

Remplissez le formulaire et laissez-moi tranquille

Oui, sur tous les sites (ou presque) il y a une page contact.
C’est souvent une page un peu triste, très formelle !
Pourtant c’est une page qui mérite d’être travaillée.
Si votre visiteur est arrivé là c’est qu’il a droit à toute votre attention.

Dans la page contact, il faut donner envie de contacter.

  • Pensez à une petite phrase d’accueil (pour donner une ambiance, inspirer le ton du message…)
  • Aidez le visiteur en lui donnant une liste de sujet pré-remplis par exemple.
  • Facilitez les demandes en lui proposant plusieurs moyens de contact : formulaire, e-mail, tel, Messenger…

Ne laissez pas un formulaire tout triste se mettre en travers.

Mentions légales…

On a toujours besoin d’une petite piqûre de rappel.
Non seulement les mentions légales sont une obligation, mais elles sont également un élément de communication.
Elles rassureront votre visiteur.

N’hésitez pas à aller sur le site de la CNIL pour en savoir plus et adaptez vos mentions légales à votre activité (www.cnil.fr/fr/retrouver-les-coordonnees-dun-responsable-de-site).

À partir du 25 mai 2018 la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD) entre ne œuvre, nous aurons à prendre en compte son impact sur les sites web.
Pour en savoir plus : www.cnil.fr/fr/bilan-2017-leffet-rgpd-une-annee-de-preparation-active-de-la-transition-doublee-dune-tres-forte

Pendant : se démarquer

Se démarquer

Voilà vous avez les grandes lignes de votre contenu.
Voyons maintenant comment se démarquer !

On peut trouver 3 grandes façons

  • L’identité visuelle
  • Le ton
  • Les médias

Mon identité est unique !

Votre marque a sûrement son identité ?
Un logo, des couleurs, peut-être même une baseline.
C’est ce qui la rend reconnaissable entre tous, qui la fait sortir du lot.

Gardez de la cohérence pour que votre public vous retrouve, utilisez les mêmes éléments graphiques pour votre site.

Il y a quelques articles je vous proposais une « checklist identité graphique » pour poser les bases d’une bonne identité visuelle.
Et si vous voulez être encore plus unique travaillez « votre baseline idéale ».

Je donne le ton …

Vous avez accroché votre visiteur avec un beau design, une offre qui donne envie ?
Et si vous alliez plus loin ?
En travaillant sur le « ton » employé dans vos contenus vous avez un outil supplémentaire pour créer le contact.
Des exemples ?

  • Utilisez le tutoiement et vous mettrez de la proximité dès le premier contact,
  • Faites un peu d’humour ou donnez un ton décalé pour dédramatiser des sujets trop sérieux,
  • Soyez très technique et pédagogue pour mettre en avant votre professionnalisme,

Envie de mettre un peu d’humour dans votre contenu ?
Venez lire cet article : Vous êtes plein d’humour, votre site aussi

Vidéos ou podcast… chacun son style

Aujourd’hui les médias vidéo ou audio sont de plus en plus utilisés par des blogs ou des sites pro.
Ce sont des moyens de communication qui sont faciles d’accès pour vos visiteurs.

Vous prendrez soin de transcrire la vidéo dans un texte placé à côté.
Cela permet à ceux qui ne veulent pas ou peuvent pas (accessibilité) lire la vidéo, d’avoir accès à son contenu.

Grâce à ces formats vous pouvez vous exprimer différemment.
Vous passerez aussi des informations différentes, complémentaires :

  • Une musique d’ambiance ou d’intro qui va « donner le ton » pour un podcast (Attention, le podcast ou la musique ne doivent pas démarrer automatiquement).
  • Un fond travaillé pour mettre en valeur votre créativité ou vos compétences sur une vidéo
  • Pourquoi pas un look qui vous différencie (Comme Mélanie des Pies bavardes qui a accordé sa couleur de cheveux à sa charte graphique !

Grâce à la voix, le message devient plus personnel.

Après : faire vivre le site

Voilà vous avez un site bien pensé, bien écrit et qui correspond parfaitement à votre activité.
Mais son histoire ne s’arrête pas là ! Bien au contraire.

Faire vivre son site, à quoi ça sert ?

Apporter régulièrement du contenu et des nouveautés va servir entre autre pour 3 grands axes :

  • Travailler son référencement naturel
  • Donner de nouvelles informations pour faire revenir les visiteurs
  • Travailler le développement de son activité en mettant à jour ses projets ou en créant de nouveaux produits.
Faire vivre son site

Comment s’y prendre ?

Il existe de nombreuses façons de donner de la nouveauté à son site web et de générer du trafic.
Voici quelques idées

  • Écrire des articles de blog
  • Noter les événements ou les ateliers que vous animez avec un agenda
  • Relier votre site aux réseaux sociaux et faire le pont entre eux à chaque occasion
  • Faire des partenariats avec d’autres sites, ou des articles invités sur des blogs du même domaine
  • Créer une newsletter

En conclusion

Comme je vous en parlais dans l’article pouvoir caché, la création ou l’évolution de votre site peut vous amener à prendre du recul sur différents aspects de votre activité.

  • Votre positionnement
  • Votre offre
  • Votre « pitch »
  • Votre identité, votre univers

Alors ? Prêt à vous lancer dans l’aventure ?

Envie de partager cet article ?

Vous pourriez aussi aimer...

Comment trouver votre « baseline » idéale ?

Comment trouver votre « baseline » idéale ?

On a tous en tête les slogans de quelques marques. C’est le petit plus qui va faire la différence.
Et votre entreprise mérite sa baseline !

Un petit point avant de commencer. Il y a une différence entre slogan et baseline.
Le slogan c’est la petite phrase marketing, l’accroche commerciale.
La baseline c’est un peu la signature de votre entreprise. Elle apporte un plus informatif.

Tout ça est bien joli, mais comment s’y prendre ?
Tout d’abord, ne pas se stresser !
C’est un plus non négligeable mais ce n’est pas votre baseline qui va faire marcher votre activité.
Vous AVEZ le droit de vous tromper (un peu 😉 ).

Voyons ensemble les grandes lignes qu’il faut prendre en compte pour imaginer votre baseline idéale.

Pour cela 3 grands axes.

Qui voulez-vous toucher ?

Pour qu’un « slogan » soit efficace il faut bien évidemment qu’il parle à votre cible.
La première chose à se demander est donc qui est votre cible ?
Avec qui voulez-vous travailler ?
Qu’aiment vos clients cibles ? Quels sont leurs besoins en général ?
Faites le portrait le plus détaillé possible, allez jusqu’à imaginer des personnes réelles.

Votre message sera d’autant plus efficace qu’il sera authentique et réaliste.

A quel « problème » apportez-vous une réponse ?

Le mot problème est à prendre au sens large.
Il peut signifier :

  • la vocation de votre entreprise
  • le bénéfice client
  • la spécificité par rapport à la concurrence
  • des solutions précises

En identifiant clairement vos propositions, votre activité, vous êtes plus sûr d’avoir une audience pertinente.

Votre touche perso ?

C’est là qu’il faut se renseigner sur ce que font vos concurrents !
Et vous ? Qu’avez-vous de différent ?
Qu’est-ce qui définit votre identité de marque ?

Communication digitale sereine

Un exemple ?

Je vais prendre un exemple au hasard… Magali Tuffier, Communication digitale sereine

Ma baseline « Communication digitale sereine » apporte un message clair sur mon activité : communication.
J’y ai ajouté « digitale » ce qui me permet de préciser un domaine en particulier.

Mon activité s’adresse donc aux personnes souhaitant développer leur communication en général et sur le net en particulier.

Le terme « Sereine » est à la fois ma touche perso mais aussi la  « vocation » de mon activité.

Lorsque que j’ai regardé la concurrence et les retours que certaines personnes m’avaient fait de leur expérience, j’ai ressenti une sorte de « stress », presque d’angoisse par rapport à la communication sur le net :

  • Combien ça va me coûter ?
  • Techniquement ! Je ne sais pas faire ? Je ne comprends pas.
  • Est-ce le bon message ?
  • Et le référencement ?
  • Le look de mon site ne me correspond pas

Apporter de l’écoute, de l’accompagnement, du conseil était pour moi la priorité de mon activité.
Mais pourquoi le mot sérénité ?

Je l’avoue, c’est grâce à un de mes clients (eclosys pour ne pas le citer !) qui a utilisé dans sa communication la notion de « rester serein » et de « producteur de sérénité ».
C’est un terme qui m’a profondément parlé.
Ce n’est pas juste un mot « à la mode », mais réellement une façon de ressentir les choses, ma touche perso que je travaille chaque jour.

Comment suis-je arrivée à cette baseline ?
Je suis quelqu’un qui essaye de laisser de la place à l’intuition et à la créativité.
Je me suis donc imprégnée pendant quelques temps de ce qui se faisait.
Me posant les questions que je vous ai précédemment listées, essayant d’identifier ce qui me correspondait, ce qui faisait écho en moi et surtout en me laissant l’espace mental pour y réfléchir posément.
Cette « signature » est venue naturellement et aujourd’hui elle me correspond pleinement.

Vous n’êtes pas aussi « serein » ?
Vous sentez que ce sera compliqué ?
Pourquoi ne pas utiliser l’intelligence collective pour vous aider à prendre la première impulsion ?

  • Donner quelques idées de base et demander des avis
  • Parler simplement de votre activité et faire un « brainstroming » pour trouver des accroches

Les qualités une bonne baseline.

En quelques mots, les qualités d’une baseline sont :

  • Avoir un message qui dure dans le temps pour donner confiance et rassurer
  • Etre spécifique pour affirmer sa personnalité, son unicité
  • Etre engageante pour affirmer ses valeurs.

En conclusion

Avoir une baseline qui vous correspond est le plus qui va vous permettre d’ancrer votre activité, pour vous et pour vos clients.
Il n’y a pas de recette miracle, chacun doit trouver sa signature.

Je vous ai parlé de la baseline de Magali Tuffier que j’ai finalement créee assez facilement.
Mais je bloque depuis des années sur celle de Gribouilli Street.
Pourquoi ?  Parce que je n’arrive pas à répondre clairement aux 3 grandes questions.
Cela dépend parfois de la maturité de votre activité et de la façon dont vous communiquez pour elle.

J’espère que cet article vous sera utile.

Envie de partager cet article ?

Vous pourriez aussi aimer...

Définir les bons objectifs de votre site web

Définir les bons objectifs de votre site web

Mettre en place le site web de son activité demande une bonne dose d’investissement de temps et d’énergie.
Chaque site a ses spécificités, en fonction du secteur, de la façon de travailler,…
Pour gagner en sérénité et en efficacité, prenez le temps de lui donner les bons objectifs, ceux qui vous correspondent vraiment.

Qu’est-ce qu’un objectif ?

L’objectif de votre site web est le ou les buts que vous souhaitez lui voir atteindre.
SMART ? Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel

Un objectif bien défini vous permettra de l’analyser, de prendre du recul et d’adapter si besoin votre communication.
Définir un objectif va vous permettre de créer un site plus pertinent, plus efficace à la création, mais aussi dans le temps.

Pensez à suivre vos statistiques !

Des objectifs qui vous conviennent

Evidemment, il existe certains objectifs que l’on retrouve couramment.

  • Acquérir de nouveaux prospects / clients
  • Améliorer sa notoriété
  • Fidéliser ses clients avec un nouveau service
  • Informer sur l’entreprise
  • Promouvoir un produit ou un service
  • Vendre un produit ou un service (commerce en ligne)
  • « Eduquer » ses futurs clients
  • Créer de l’intérêt pour ses créations
  • Réduire le coût de la publicité
  • Augmenter sa crédibilité et son expertise
  • Mettre en avant le service client

Et vous que voulez-vous faire avec votre site web ?
Bien sûr, vous pouvez trouver plusieurs objectifs.
Pensez alors à les hiérarchiser : objectif principal, objectifs secondaires.

Cela vous permettra de mieux cibler les outils complémentaires à votre site.
En plus du site, devriez-vous :

  • Etre présent sur facebook ?
  • Avoir une newsletter ?
  • Avoir un blog ?

Une mission pour votre site !

Si vous suivez un peu mon blog, vous savez que ce qui est le plus important c’est VOUS.
Vous qui créez votre site, mais surtout VOUS qui le consultez.

Votre site, pour avoir une vraie valeur, doit être utile à votre visiteur.
Il doit les intéresser, leur apporter une information utile ou distrayante…

En vous plaçant du point de vue de votre visiteur, vous y gagnerez aussi dans la création de vos contenus.
Il sera bien plus facile de faire vivre vos pages en ayant en tête  votre public.

Prêt à donner une nouvelle impulsion à votre communication ?

Envie de partager cet article ?

Vous pourriez aussi aimer...

Le pouvoir caché du site web…

LE pouvoir caché du site web

Oui vous avez bien lu, votre site web a un pouvoir caché.
Ce pouvoir existe qu’il s’agisse d’un nouveau site ou l’évolution de l’existant.
Je m’explique !

Travailler sur son site web c’est travailler au contenu et à l’identité visuelle.
C’est mettre au clair :

  • Son positionnement
  • Son offre
  • Son « pitch »
  • Son identité, son univers

Mais c’est aussi visualiser son entreprise plus loin dans l’avenir

  • Comment je veux interagir avec mes visiteurs
  • Quelles informations je souhaite leur transmettre

Vous voyez où je veux en venir ?
Un site web c’est plus qu’un outil, c’est votre super pouvoir, celui qui va vous permettre de toucher les bonnes personnes.

J’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs sites, nouveau ou évolution, et bien souvent ce travail a été l’occasion de remettre à plat la communication de l’entreprise en général.
C’est d’autant plus marquant lorsque je travaille avec des micro-entrepreneurs où la notion de personal branding peut faire toute la différence.

Bien sûr vous pouvez juste utiliser l’outil… et si vous alliez plus loin ?

Un petit focus sur les questions que le travail de votre site web peut vous amener à vous poser.

Le positionnement

Pour faire court : ce que je fais et pour qui.

C’est une question essentielle, mais qui n’est pas toujours si évidente.

Vous avez tendance à répondre :
“je peux faire plein de choses pour tout le monde ?”

Alors vous passez surement à coté de vos clients idéaux.
Nous sommes pris constamment sous un feu nourri d’informations.
Un positionnement si « vaste » ne vous fait pas sortir du lot et puis soyons franc, il y a surement certaines prestations où vous êtes plus à l’aise ?
Certaines facettes de votre métier où vous êtes dans votre « zone de génie » ?
Et si c’était votre meilleur atout ?

Ce n’est pas parce que vous allez mettre moins de facettes en avant que vous ne pourrez plus répondre à des demandes plus vastes.
Mais ainsi vous rassurez votre visiteur en travaillant votre expertise sur un nombre plus réduit de propositions.
Vous simplifiez le message, le rendez plus accessible, plus visible.

Et si vraiment vous pouvez réaliser des choses très différentes pour des publics très différents… pourquoi ne pas imaginer plusieurs site web ? Chacun avec son positionnement spécifique ?

L’offre

C’est évidemment un thème qui découle du positionnement.
Vous avez surement déjà visité des sites avec beaucoup de menus, de sous menus, détaillant toutes les prestations possibles : pas facile de s’y retrouver non ?

Vous avez aussi surement vu la tendance inverse, avec Une seule et unique offre.
Vous y retrouvez-vous mieux ?

Demandez-vous franchement ce qui VOUS parle le plus.
Ensuite devenez le visiteur de votre site. Que cherchez-vous ? Soyez pragmatique !

Auriez-vous besoin d’un « package » qui prend déjà en compte l’ensemble des éléments ?
Auriez-vous besoin d’un service 100% sur mesure ?
Attendriez-vous du conseil ? Du suivi ?
Et finalement, combien de temps passeriez-vous pour trouver votre réponse ?

Et si une offre bien faite prenait aussi tous ces éléments en compte ?

Le pitch

Le pitch vous savez ce que c’est ?
C’est une présentation courte et synthétique de votre activité. Oui oui courte et synthétique… pas toujours simple non ?

Les premières secondes de lecture de votre site, c’est un peu votre pitch.
La page d’accueil doit être pensée pour qu’on vous identifie rapidement, ce que vous faites, pour qui et quelle est votre particularité.
Alors avant d’attaquer la création de votre site : peaufiner votre pitch !

Son identité, son univers

J’ai volontairement mis cette partie à la fin de ma liste.
C’est souvent une des premières choses à laquelle on pense quand on doit créer un nouveau site : quel thème vais-je prendre ? Quelle couleur ?

C’est important évidemment, mais de mon point de vue ça n’est pertinent que si l’on a déjà travaillé sur les autres points.
Le design de son site n’est pas forcément le reflet de ce que l’on aime.
Il doit être avant tout le reflet de l’image que l’on veut donner.

Le look de son site est un outil qui peut-être puissant, mais qui sera plus efficace s’il est travaillé globalement avec une identité visuelle générale : un logo, une charte graphique, une idée de mise en page papier, les couleurs principales, le styles des photos…

Design de site

Un peu plus loin

Tous ces éléments peuvent être réfléchis indépendamment du site web, mais d’autres sont liés à sa création.
Faisons simple : avec votre site vous allez donner et vous allez recevoir.
Voyons ce qu’il est intéressant de réfléchir…

Vous donnez

Votre site web est un peu votre « boutique », votre « bureau ».
Vous y exposez ce que vous savez faire.
Mais vous pouvez, pour ne pas dire devez, animer cet espace et donner de nouvelles informations à vos visiteurs.
Il vous faut penser à l’expérience utilisateur.

Quelle va être votre façon d’animer votre site ?

  • Vous voulez une relation de proximité pour passer les dernières actus : prévoyez une newsletter et un formulaire d’inscription qui donne envie.
  • Vous avez plein d’idées et vous voulez partager votre point de vue : écrivez un blog
  • Vous êtes à l’aise avec facebook : donnez à vos visiteurs l’envie d’aller y faire un tour
  • Vous avez une vraie plus-value avec vos photos sur Instagram : affichez les dernières publications sur votre site
  • Etc.

Choisissez le canal qui vous convient.
L’important est de trouver celui sur lequel vous serez régulier sans que cela ne vous coûte trop.

Vous recevez

L’une des raisons principales de créer un site web à son image, c’est d’avoir de l’interaction de qualité avec ses visiteurs.

Vous êtes-vous vraiment demandé comment allaient se présenter ces interactions ?
Vous avez un formulaire de contact sur votre site et vous attendez qu’on vous écrive ?
Mais regardez bien, ça n’est surement pas la seule façon de communiquer avec vous !

  • Avec un blog : vous avez des commentaires, écrits ou oraux.
  • Vos articles seront peut-être partagés
  • Avec une newsletter, vous avez également des retours : des réponses au mail ou même simplement un clic sur une info que vous avez donnée.
  • Avec un agenda sur vos dernières manifestations, vous avez des réservations
  • Avec des liens sur vos réseaux sociaux, vous avez de nouveaux followers…

Il y a de nombreuses façons pour vos visiteurs de vous contacter, de vous suivre, de vous commenter.
Prenez le temps d’y réfléchir et mettez en avant celles où vous êtes le plus efficace.
Et surtout n’oublier pas les vrais échanges IRL.

Finalement

J’espère que ce petit article, vous a convaincu que votre site web est plein de ressources et que grâce à lui c’est vous qui gagnez un super pouvoir.
Bien sûr c’est un pouvoir qui s’apprivoise, s’entretien et se peaufine.
Et vous savez quoi ? Je serai ravie de vous y aider !

Envie de partager cet article ?

Vous pourriez aussi aimer...

Il est urgent de prendre le temps

Il est urgent de prendre le temps

C’est un sujet dans l’air du temps. Face à l’urgence continue, à l’accélération de tout, tout le temps, des mouvements « slow » se font entendre.
J’avoue que je suis assez sensible à leurs messages et finalement cela m’amène à voir mon travail dans la communication d’une façon différente.  Je voulais vous en parler…

Tout s’accélère

Avec les réseaux sociaux, leur flot de publications, leurs notifications… tout va très vite.
Il faut être présent, réactif.
Et cela s’étend au-delà des réseaux sociaux…. Il faut vite une newsletter, vite un site web tout neuf.

La communication digitale utilise de nombreux outils et tous demandent à être alimentés souvent, très souvent.

Etre dans la durée

Et si au lieu de communiquer constamment sur des actus et des choses instantanées, on travaillait aussi sur des choses plus intemporelles ?
Si on prenait le temps de communiquer des informations de qualité plutôt que la quantité ?
C’est une vraie tendance de fond.
Devant la sur-sollicitation, il faut choisir.

C’est pour cette raison que j’attache beaucoup d’importance au contenu, notamment dans la création ou même la refonte d’un site web.

Il m’est arrivé d’avoir des clients qui voulaient leur site web pour « demain », car ils devaient « vite » communiquer, « vite » parler de leur activité, montrer leur présence…
Techniquement, avec les outils d’aujourd’hui c’est assez rapide.
Mais un site ça ne sert pas qu’à être vu, ça sert à être lu, à être compris.
Un site web pro, c’est son chez soi et ça demande un peu de réflexion.

C’est pourquoi, lorsque je crée un nouveau site, et c’est finalement aussi valable pour une identité visuelle, je fais « travailler » mes clients.
Je leur demande de réfléchir à l’image qu’ils veulent donner de leur entreprise, aux valeurs qu’ils veulent transmettre, au client idéal pour qui ils souhaitent travailler…

C’est un travail qui demande parfois une certaine introspection, surtout lorsque l’on est seul dans son entreprise et que la meilleure  façon de communiquer est de travailler sur du « personal branding ».

C’est pour cette raison que j’ai créé l’option « mon contenu accompagné ».
Il n’est pas évident de faire ce travail seul et un œil extérieur bienveillant peut apporter beaucoup, rassurer, conseiller, conforter.

C’est une facette de mon métier que j’aime beaucoup.
– J’utilise mon empathie et mon expérience afin de trouver le juste message
– Je travaille ma créativité à travers des créations graphiques
– J’utilise ma rigueur dans la partie technique

Chacune de ces facettes est bien plus efficace lorsque la notion d’urgence à laisser la place à celle de pertinence.

Prenons le temps

Savoir s’adapter et évoluer

C’est bien beau tout ça, mais vous n’en savez pas plus sur comment faire pour trouver le juste rythme.

Si je reviens sur l’exemple de la création d’un site web.
Pour qu’il soit efficace, il faut qu’il soit vivant.
Il faut régulièrement donner des informations à jour, fraiches et intéressantes pour vos visiteurs.
C’est là que le fait d’avoir travaillé sur le sens et les valeurs est important.

Le blog est une bonne façon de faire vivre sa communication.
Avec un blog vous avez de la matière unique que vous pouvez partager sur les réseaux sociaux et via une newsletter.
Mais ce n’est pas toujours facile de l’alimenter.

Lorsque je crée l’arborescence d’un nouveau site, je garde toujours dans un coin de ma tête quelle est la « plus-value » que mon client apporte, qu’est-ce qu’il veut donner et qu’est-ce que les internautes vont avoir envie d’apprendre sur son sujet.

Parfois ce sont des personnes qui écrivent et partagent facilement. Un blog « classique » et multi-sujet peut être adapté.
Parfois ce sont des personnes passionnées mais qui ont plus de mal à communiquer de façon littéraire.
Il faut alors adapter la notion de blog.
Par exemple, au lieu d’articles de fond, on peut imaginer des fiches, des études de cas.

Le bénéfice pour le lecteur sera présent : on entre dans le cœur de métier.
Le bénéfice pour l’auteur également : il peut montrer son savoir-faire, son expertise.

Il est alors plus facile d’être « régulier », car il s’agit de parler de son activité.

Urgence ?

Finalement, notre message, notre image, notre visibilité seront meilleurs si nous sommes pertinents et réguliers.
Il n’y a pas d’urgence à se jeter dans le flot d’informations. Bien au contraire.
Si votre message est authentique et apporte un vrai plus à vos lecteurs, il sera entendu.
Votre public se sentira privilégié et pourra plus facilement avoir confiance en vos services.
Je pense qu’avoir une audience qualifiée est plus intéressante que de faire le buzz.

Prenons donc le temps de créer une vraie relation.

Envie de partager cet article ?

Vous pourriez aimer aussi...

Une bonne page « Qui suis-je ? »

Une bonne page "Qui suis-je"

Rien de plus pénible (en tout cas pour moi) que de ne pas savoir à qui on a affaire lorsqu’on consulte le site web d’un prestataire de service, d’un freelance ou d’un thérapeute…
C’est vrai, personnellement, les « Notre équipe » sans qu’on ne nomme jamais personne, ou les « Notre agence », « Nos consultants », « Nos experts »… quand on sait pertinemment qu’il n’y a qu’une seule personne derrière, ça m’agace un peu.

En tant que visiteur, voire cliente potentielle, j’aime savoir à qui j’ai affaire ou tout du moins réussir à établir un lien avec l’auteur du site.

C’est pour cette raison que la page « Qui suis-je ? » est importante à mes yeux.
Mais elle est loin d’être facile à écrire.
Elle dépend beaucoup de vous.
Comment voulez-vous interpeller vos visiteurs ? Par votre expérience, votre vision, vos valeurs ?
Lui donner confiance, le faire rêver, le faire s’identifier ?

C’est en regardant un peu partout sur le net que j’ai trouvé plusieurs « tendances ».

Présent / futur / passé

Un premier type de page « A propos » rassemble des idées, des faits, qui permettent de mieux vous identifier.
C’est ce que je conseille assez souvent à mes clients car cela permet de poser des bases et de commencer à se projeter dans son activité.

  • Présent : Parlez de ce que vous êtes aujourd’hui et de ce que cela implique.
  • Futur : Faites « rêver » vos visiteurs en lui parlant de ce que vous souhaitez pour eux, pour vous, votre activité pour demain.
  • Passé : Consolidez sa confiance en lui montrant comment vous en êtes arrivé là.

La liste

Faire une liste est une manière efficace de vous dévoiler en quelques mots.
A vous de choisir, courte et factuelle (comme ce que j’ai fait en bas de la page philosophie) ou longues et variées comme l’a fait une de mes clientes Angela (Queen of possible)

Vous pouvez même choisir une thématique :

  • Les 10 choses que j’aime
  • Un portait chinois

Le manifeste

C’est une tendance que j’ai découverte plus récemment, une façon de mettre ses convictions et ses valeurs plus en avant que la personne à proprement parler.
Se présenter sous forme de manifeste demande d’avoir un peu de recul sur son activité et sur son positionnement, mais c’est un excellent exercice.
De plus cela demande un vrai exercice de structure et de message.

Avec un manifeste, la page « qui suis-je ? » prend une autre dimension et permet à votre visiteur d’adhérer à votre vision.
Il est aussi très intéressant à utiliser lorsque vous êtes une équipe.

Quelques exemples :
https://www.maiwann.net/Mon-manifeste/
http://personal-branding.fr/a-propos/mon-manifeste/

Vous pourriez aussi aimer...

Partagez

Envoyons nos vœux pour la nouvelle année

Envoyons nos vœux pour la nouvelle année

Les vœux pour la nouvelle année sont un excellent levier pour votre communication.
Ils vous donnent une belle occasion de reprendre contact, de parler de vos projets, d’échanger.
Pour les vœux pro, 3 questions : pourquoi, quand et comment.

Pourquoi ?

Soyons franc, vos contacts  (clients, prospects, partenaires…) n’attendent pas spécialement vos vœux.
Nous sommes déjà tellement sollicités que vous pouvez vite être noyés au milieu des autres.
Ce qui va faire votre différence c’est le « Pourquoi » :

  • Pourquoi envoyer des vœux à telle ou telle personne
  • Pourquoi cette personne va-t-elle ouvrir votre mail
  • et cerise sur le gâteau, pourquoi vous répondrait-elle ?

Prenez un peu de temps, n’envoyez pas vos vœux en masse.
Faites des listes, des « thématiques » de contacts.
A certains vous enverrez des vœux « simples », avec un message qui vous correspond et que vous voulez transmettre.

Moi j’ai créé une illustration et la phrase : « En 2018, faites grandir vos projets, vos rêves, vos ambitions ! » car c’est l‘énergie que je souhaite faire passer en ce début d’année.

Voeux 2018

Pour d’autres prenez le temps de faire un envoi personnalisé.
Envoyez des vœux de qualité, utiles pour votre contact et sincères.
Ces vœux vous permettront de développer une relation de proximité et de confiance.

Dans tous les cas prenez les vœux comme une occasion de partager et non comme une obligation.
Pour vous démarquer, envoyez des vœux qui correspondent à votre contact.

Personnellement, j’ai reçu pas mal d’email les premiers jours et ceux qui ont vraiment retenu mon attention étaient positifs, gais et pétillants.

Quand ?

Beaucoup jouent la montre pour être le premier dans votre boite mail.
Mais n’avons-nous pas tout le mois de janvier pour envoyer les vœux ?
Cette année j’ai décidé d’attendre un peu, de ne pas me précipiter.
J’avoue que l’année dernière j’étais dans des dispositions toutes différentes.
J’avais préparé mon illustration à l’avance et envoyé par mailchimp une lettre unique à tous mes contacts dans les premiers jours de l’année.
C’était fait ! Je pouvais passer à la suite.
Et j’ai continué à recevoir des vœux. En tant que destinataire, je me suis rendu compte que les personnes qui m’avaient le plus touchée n’étaient pas forcément les premières arrivées.

Le « quand » dépend donc du pourquoi !

Comment ?

Les réseaux sociaux peuvent être un bon moyen d’envoyer des vœux « génériques », mais il ne faut pas s’en contenter.

L’e-mail est une bonne solution pour toucher vos contacts plus personnellement.
C’est mon moyen de prédilection.

Et l’envoi de carte papier ?
J’avoue en avoir reçu, notamment avec un message manuscrit. Je crois que cela reste une des façons d’envoyer des vœux qui retient le plus l’attention, mais qui demande un peu plus d’investissement.

Le comment, comme le quand, est donc étroitement lié au pourquoi.

N’hésitez pas à utiliser les différents moyens à votre disposition.
Je profite d’ailleurs du blog et de cet article pour vous souhaiter une très belle année 2018.

A très bientôt.

Vous pourriez aussi aimer...

Où en sera votre site en 2018 ?

Où en sera votre site en 2018 ?

Nous voilà déjà presque arrivé à la fin de cette année 2017.
Le mois de décembre, ses journées qui raccourcissent et ses températures qui chutent, est pour moi un moment propice pour se poser et faire un premier point sur l’année écoulée.

Je ne vais pas vous faire un étalage de chiffres façon bilan, ce n’est pas ce qui m’intéresse ici.
Ce que je retiens en particulier de cette année ce sont les différentes typologies de clients avec qui j’ai pu travailler et les différentes problématiques autour de la communication et de son « alignement » avec leur activité.

Je m’explique !
J’ai eu 2 grands types de projets : les clients sans site web et ceux avec un site de quelques années.

La même envie : avoir un site qui leur correspond, qui soit authentique, moderne et en accord avec le développement de leur activité.

Entrons un peu dans le détail pour voir comment nous pouvons aborder ce besoin.

Un site pro ? C’est encore en projet…

Premier cas : créer un site tout neuf !
Voici quelques questions importantes à se poser avant de commencer ce chantier.

Des objectifs

Vous êtes persuadé qu’il vous faut un site pour développer votre activité.
Vous avez raison !

Mais avez-vous pensé aux objectifs que vous alliez lui donner ?
C’est important pour un tel outil d’avoir une utilité claire. Vous pourrez ainsi mesurer son efficacité et l’adapter si besoin.

Quels types d’objectifs pouvons-nous trouver ?

  • Etre une vitrine, un portfolio
  • Travailler son image, sa notoriété
  • Donner confiance, montrer votre expertise, votre spécificité
  • Amener des contacts
  • Vendre des produits
  • Créer de l’interaction avec vos clients

Du contenu

Une fois son ou ses objectifs clarifiés, il est temps de créer le contenu adéquat.
Il faut penser l’arborescence, le parcours de l’utilisateur, les mots clés, le ton employé… (Découvrir l’article “un peu d’humour ?“)
Bref donner envie de vous lire et de parcourir le site.

Une identité

Voilà, vous avez le fond… occupons-nous maintenant de la forme !
L’idéal est d’avoir une identité visuelle cohérente et en accord avec ce que vous êtes et ce que vous proposez : un contenu pertinent dans un beau design !
Faites rêver votre visiteur, soyez clair et authentique.
(Lire l’article “checklist identité graphique”)

Une vision

La dernière grande phase de la création d’un nouveau site est celle qui le projette dans l’action, dans le futur.
Un site web, contrairement à un support papier, est un outil vivant.
Actualités, mise à jour du contenu, blog, interactions avec les réseaux sociaux…
ll faut le voir comme une pièce du puzzle. Dans un premier temps ce n’est pas le site qui va vous apporter des visiteurs… c’est vous qui allez les lui amener.
Parlez-en, faites-en la promotion, aidez-le à grandir.
(En savoir plus avec l’article Site web et caetera : les outils de la com digitale)

Mon site pro ? Il existe mais…

Oui mais voilà !
Votre site existe déjà. Vous l’avez fait vous-même ou bien vous êtes passé par un professionnel et maintenant il est bien installé.
Seulement est-il toujours aussi efficace ?
(Vérifiez vous même avec l’article “faites l’auto-audit de votre site”)

Vivant ?

Un site qui remplit bien son rôle est un site vivant.
Il génère du trafic, donne les bonnes informations au bon moment…

Attention donc à ce que vos actualités ne soient pas périmées ! Mieux vaut ne pas en avoir que de mettre à la une des infos datées de 2 ans !

Avez-vous pensez à mettre à jours vos produits ? Avez-vous écrit des articles de blog ?

En accord avec aujourd’hui ?

Votre site est resté vivant, vous l’avez alimenté de façon plus ou moins régulière, il a un peu de nouveauté.
Parfait.
Mais regardons de plus près s’il est toujours en accord avec l’image de votre activité aujourd’hui.

Look

Les looks de site web changent régulièrement ! Il y a des effets de mode, des tendances, des envies…
Le site web, c’est votre vitrine. Il est intéressant de changer de temps en temps de déco.
Mais attention ! Il faut rester cohérent, ne pas perdre ses visiteurs.
C’est à ça que sert la charte graphique. C’est un point de repère essentiel.

Vous avez un site wordpress ? Facile alors de changer le thème ou même simplement de le paramétrer autrement.
J’ai récemment fait une petite évolution de mon site, en termes de look, c’est surtout sur l’impression d’espace que j’ai joué.
(Lire l’article “Evolution d’un site web”)

Technique

Si votre site a un peu d’âge, il a peut-être besoin d’une mise à jour technique.
Aujourd’hui tous doivent être responsive (adapté à tous les écrans notamment les mobiles) sous peine de se voir sanctionné par google et de ne jamais plus apparaitre dans les recherches.
WordPress (oui c’est mon CMS fétiche !) fait régulièrement des mises à jour qui si elles ne sont pas faites peuvent amener à des failles de sécurité. Personne n’a envie d’être hacké !

Message

Il reste un point très important à mettre en lumière : le message.
Avez-vous changé de positionnement dans votre activité ? Mis en avant un autre service ?
Votre site reflète t-il ces changements ?

Peut-être est-il temps de donner un coup de boost à certaines de vos prestations. Et si au lieu de les avoir dans un sous rubrique, elles avaient leur propre page.
Et pourquoi pas une landing page spécifique ? Cela vous permettrait de mieux communiquer ?
Et si vous offriez des « freebies » à vos visiteurs pour leur donner envie de vous suivre ?

Beaucoup de possibilités de communication et de webmarketing se sont développées ses dernières années.
Profitez-en (En savoir plus avec l’article “Webmarketing : un gros mot ?”)

Vision

Et puis enfin, comme pour un site tout neuf, il est important de visualiser la suite.
Neuf ou non, le site reste une pièce importante de votre puzzle de développement.

En conclusion !

Au travers de ces deux grandes problématiques j’ai pu apporter mes conseils et mon savoir-faire à mes clients en plaçant toujours le visiteur au centre de la réflexion.
Nous communiquons pour les autres, pour interagir, partager, à plus forte raison à l’ère des réseaux sociaux.

Je vous avoue, j’adore mon métier !
En écrivant cet article j’ai pu lier plusieurs de mes articles précédents… ce qui en fait finalement un vrai article de bilan.

J’espère que vous aussi, vous aurez envie d’utiliser votre communication digitale avec plaisir et sérénité.
A très bientôt.

Vous pourriez aussi aimer...

Site web et caetera : les outils de la com digitale

Site Web et Caetera

Aujourd’hui notre monde digital est rempli d’outils et d’applications : votre messagerie, facebook, instagram, you tube…
Ce sont peut-être des outils que vous utilisez tous les jours.
Alors évidemment lorsqu’il est question de la communication de votre activité, vous vous demandez : de quoi ai-je vraiment besoin en plus de mon site web.

Oui je tiens à vous rassurer : un site web reste idéal pour votre présence sur le net.
C’est votre chez-vous, votre boutique, votre atelier, votre cabinet… bref c’est là que votre existence digitale prend sa plus belle forme.
Mais oui, les autres outils sont aussi très utiles.
Regardons de plus près ce qui est à votre disposition et que vous pouvez mettre en place en plus de votre site.

Les pages et profils réseaux sociaux

Le premier espace de communication digitale qui nous vient à l’esprit ce sont les réseaux sociaux. 
Ils sont quasi indispensables aujourd’hui, utilisés par beaucoup souvent avec une grande assiduité.

Pour développer votre présence pro sur les réseaux sociaux vous devez vous poser quelques questions :

  • Quel est le réseau le plus approprié ? (où est votre cible, où sont vos concurrents, quel réseau vous est plus naturel à l’utilisation…)
  • Quelle orientation allez-vous prendre ? (faire de la veille, de la promotion, créer une communauté,…)
  • Quel temps allez-vous pouvoir y consacrer ? (lecture, écriture, partage, promotion…)
  • Quel budget allez-vous y mettre ?

Les réseaux sociaux sont un formidable outil pour compléter votre communication, mais ils nécessitent un peu de stratégie si vous ne voulez pas y perdre votre temps et vous essouffler.

Blog

Le blog c’est l’outil n°1 de la stratégie de contenu.
Aujourd’hui c’est le contenu qui fait parler, partager, qui attire et génère de l’audience.
Oui, le blog est une partie de votre site mais il s’agit d’un outil à part entière qui méritait bien une petite rubrique

Avec un blog vous allez :

  • Pouvoir développer ce que vous avez peut-être commencé à dire dans le reste de votre site mais qui nécessite plus de place.
  • Faire du « personal branding »
  • Communiquer régulièrement avec votre public
  • Partager des sujets qui vous tiennent à cœur en entrant dans le détail
  • Communiquer sur vos réussites, vos projets, vos expériences
  • Inviter des partenaires ou des clients à l’écriture d’article pour renforcer votre image

Avant de vous lancer :

  • Prenez un carnet et notez-y toutes vos idées d’articles
  • Pensez à une ligne éditoriale
  • Définissez un planning de publication, plus ou moins précis
  • Pensez « visuel », photo ou schéma… un article a toujours besoin d’images
  • Comme pour les réseaux sociaux, surtout définissez le temps que vous pourrez y consacrer.

Un blog perd une grande partie de son intérêt s’il n’est pas alimenté régulièrement.
Ca ne veut pas dire qu’il faut à tout prix écrire un article par semaine… même un article par mois peut être intéressant, si c’est TOUS les mois.

Et une fois votre article écrit ! Diffusez, partagez avec les autres canaux de communication.

Newsletter

La newsletter vous permet de vous approcher un peu plus de votre audience.
Elle ne doit tout de même pas être trop intrusive ! On a tous trop de mails alors il faut que votre newsletter apporte vraiment quelque chose.

Une newsletter pour y mettre quoi ?

  • Donnez votre actualité
  • Parlez-y de vos articles de blog si vous en avez un (une petite introduction et hop un lien vers votre blog)
  • Mettez l’accent sur un de vos services qui est pertinent au moment de la réception (par exemple vous travaillez sur la nutrition, l’été approche, proposez votre bilan nutrition, ou bien vous êtes coach et vous proposez un coaching spécial pour bien démarrer la rentrée…)
  • Parlez du témoignage d’un de vos clients
  • Offrez un cadeau

L’idée : que les lecteurs de votre newsletter soient vos lecteurs VIP.
Et toujours amener vers votre site web pour donner un maximum de possibilités à votre lecteur.

Belle newsletter non ? Et ce petit cadeau, création unique !
Comment ? Vous ne l’avez pas reçu ? Et bien inscrivez-vous en bas de cette page et j’aurai le plaisir de vous faire partager d’autres phrases inspirantes à la prochaine newsletter.

Videos

On a tous un petit faible pour les vidéos. 
Si c’est un moyen de communication qui vous parle, allez-y !

Mais des vidéos comment et pour dire quoi ?

  • Sur une chaine youtube par exemple, avec des thématiques de votre activité (des conseils, des avis sur des publications ou des tendances…)
  • A la place (ou en complément) du blog
  • En live avec facebook pour pouvoir échanger avec votre audience
  • Plus structuré, sous forme de webinaire pour développer un sujet

Regarder ce que les autres font.
Trouvez ce qui vous attire, ce que vous trouvez vraiment utile et bien pensé puis adaptez-le à votre activité.

Référencement payant – publicité en ligne

Le référencement pour faire court c’est ce qui vous permet d’être visible sur les moteurs de recherches.

Avec votre site web, et pourquoi pas un blog, vous travaillez votre référencement naturel.
Il est possible d’aller plus loin avec un référencement payant (google adwords), sur des mots clés particuliers.
Ainsi à chaque recherche de ces mots votre site apparaitra mieux placé et pourra attirer plus de visites.

Le but : être visible par le plus grands nombre, attirer le plus de visiteurs possible.

Pour booster votre site vous pouvez également utiliser les publicités : facebook, twitter…
C’est un moyen de faire monter votre audience qui peut être intéressant sans forcément être trop onéreux.

En conclusion

Je vous ai proposé un petit panel d’outils que vous pouvez mettre en place en plus de votre site pour dynamiser votre présence sur le net.
Evidemment chacun doit trouver le ou les outils adaptés à ses objectifs.
Ne vous lancez pas dans tous… pensez sur plusieurs mois l’impact et l’engagement qu’ils nécessitent.
Et si vous aimez communiquer sur votre activité, n’hésitez pas !

Vous pourriez aussi aimer...

Vous êtes plein d’humour, votre site aussi ?

Vous êtes plein d’humour, votre site aussi ?

L’article que je vous propose aujourd’hui fait écho à celui sur le personal branding que je vous proposais il y a quelques semaines.
En effet, je vous disais que parmi les possibilités pour mettre un peu de vous dans votre communication, il y avait le ton que vous choisissiez d’employer.

J’ai eu envie de faire un focus sur l’humour et comment arriver à en mettre dans son contenu de site.

Pourquoi plus l’humour qu’autre chose me direz-vous ?

Et bien 2 raisons principales :

  1. Lorsque je regarde de plus près les sites que j’aime suivre, ils ont souvent une petite touche d’humour
  2. Parce que ces temps-ci, mes dernières clientes ont elles aussi envie d’utiliser ce ton…

Mais qu’est ce qui nous pousse à vouloir être drôle dans un site web plutôt “institutionnel” ?

 

Pourquoi mettre de l’humour dans son site ?

Plusieurs raisons me viennent :

  • on aime tous rire,
  • le rire nous fait du bien,
  • l’humour permet de créer un lien avec son lecteur,
  • il peut nous rendre plus empathique,
  • et puis finalement l’humour fait vendre (il suffit de regarder certaines campagnes de pub)

Avec un peu d’humour, il est plus simple de parler de soi et de faire du “storytelling” et ainsi de créer un lien avec son audience.

Et soyons francs, on se souvient tous plus facilement de quelque chose de drôle !

 

Mais comment s’y prendre ?

Evidemment lorsque vous travaillez sur un contenu, faire rire n’est pas forcément votre objectif principal.
Pour l’écriture de votre site, vous allez plutôt chercher à informer, vendre, ou créer le contact…

Le premier endroit où vous aurez un peu de liberté sera alors la page “A propos” ou “Qui suis-je”.

Comme je le disais plus haut, il est parfois plus facile de parler de soi, de faire du storytelling” en y mettant une pointe d’humour.
Et cette page a un objectif un peu différent des autres. Elle est là pour que l’on vous connaisse.
Si vous êtes quelqu’un de naturellement jovial, optimiste, drôle…  il est naturel de le faire transparaitre.
En étant vous-même, vos lecteurs pourront mieux s’identifier et adhérer à votre proposition.

 

Portrait !

 

Mais vous me direz que tout le monde ne va pas lire la page “Qui suis je”.
Il faut déjà les avoir “accroché” avec quelque chose.

Tout à fait !

C’est alors qu’il peut aussi être intéressant de mettre de l’humour dans d’autres pages, voire dans les pages de services.

Evidemment, je ne vous conseille pas d’y aller trop fort.
Pas de grosse blague, d’humour déplacé, noir ou puéril… il faut tout de même que cela fasse sourire votre auditoire sans pour autant vous décrédibiliser.

Comment s’y prendre donc ?
Voici quelques pistes :

  • Un jeu de mots (comme le blog mercigigi : l’anti-mythe alimentaire )
  • Quelques petits dessins, façon BD pour illustrer (comme chez Clémentine la mandarine )
  • Un mème (l’art du détournement humoristique sur Internet… si vous ne connaissez pas, chercher un peu sur le net et vous trouverez toutes sortes d’illustrations… un vaste sujet !)
  • Un détournement de situation
  • Un souvenir cocasse
  • Une problématique amusante (on en trouve sur le site moralotop)
  • ..

Vous y voyez plus clair ?

 

Nom de produit ?

 

Il vous reste encore un espace d’expression ultime !

Vous avez remarqué ?
Les liens de sites que je vous ai donnés plus haut sont en partie des liens vers des Blogs.

Avec un blog, vous avez plus de liberté pour aborder des sujets de fond et pourquoi pas les aborder avec le sourire quand c’est possible. 

Personnellement, je ne suis pas quelqu’un de très à l’aise avec les mots, mais j’aime glisser quelques petites “bêtises” de temps en temps, parce qu’elles font partie de moi et qu’elles me font “pétiller” un peu plus.
Comme avec le nom du logo dans mon article checklist , “Bidon, le logo qui ose tout”.

 

En conclusion ?

Une petite blague pourrait presque trouver sa place ici non ? Pour bien illustrer le sujet.
Mais même si j’ai adoré le traiter, et si j’adore encore plus voir mes clients écrire avec humour… je m’abstiens. (oui vous pouvez dire ouf).

Plus sérieusement, naturel et bien dosé, l’humour a tout à fait sa place dans vos contenus.
A plus forte raison si vous travaillez dans un métier où l’humain est primordial, car le sourire, le rire, sont de fantastiques vecteurs de communication.

 

Hé ! Après avoir lu cet article vous avez très envie de revoir votre site web ?
D’en faire quelque chose qui vous ressemble plus…
N’hésitez pas, nous pouvons en parler. !